H&V&M

Jeux de rôle tiré de l'univers d'Anita Blake, tueuse de vampires.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Déjà égaré?

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandrin de Laforcade
Ex-graphiste, Clairvoyant
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Déjà égaré?   Mar 12 Déc - 12:48

Alex marchait le long d'une rue modérement fréquentée, à pas lents, mesurés... Il était inutile de se presser, non? Il était avec Elle... Il fallait profiter de l'instant. Il venait tout juste de revenir de chez sa grande tante, où il avait été inopinément invité, histoire de discuter. De quoi? De plein de choses en fin de compte. Le problème, c'était que la majorité des dites choses faisaient partie de celles qu'il rangeait dans le casier "sujet à éviter" de son esprit le reste du temps. Le téléphone avait sonné... On lui avait demandé de venir sur un ton sympathique, mais si enjoué qu'il en devenait - et cela n'était pas qu'une impression - autoritaire de ce fait... il avait été forcé d'accepter. Quand il était arrivé, la propriétaire du petit appartement n'était pas seule, mais en compagnie de sa mère, de sa grand-mère... Et de quelques autres membres de sa famille, qu'il aurait préferé éviter de rencontrer, surtout si c'était pour s'entendre rabacher la même chose, une fois de plus...

Il fallait qu'il fasse quelque chose, il ne pouvait pas rester au chômage... Pourquoi ne pas profiter de ce qu'il était apte à faire sans tarder, plutôt que de devoir repasser un diplôme, sans doute difficilement, étant donné sa motivation pour apprendre le braille? Oui bon... Inutile de tourner autour du pot. Ils voulaient qu'il gagne sa vie en usant de son don? Ca n'était pas question. Ca ne le serait jamais, qu'ils insistent encore pendant 20 ans ou non. Ils avaient aussi tenter de le convaincre de démenager, de retourner vivre avec sa mère... Et puis quoi encore, une nouvelle fois! Certes il était handicapé, mais pas totalement empoté... Il arrivait très bien à se débrouiller seul, et avec l'aide de son Ephémère... Et Elle alors, justement. Est-ce qu'ils y pensaient? Elle ne voulait pas d'autre présence que lui dans leur lieu d'habitat. Elle le lui avait dit, encore une fois... Elle insistait, et il ne la décevrait pas. Bon. Le repas avait été excellent, pas moins que le thé qui avait été servi à la fin de ce dernier, c'était déjà ça. Les remarques désagréables qu'il avait eu à supporter oubliées, il avait passé une bonne soirée... Ephémère elle aussi avait été heureuse. Là était le plus important, le reste n'était que détails insignifiants. On lui avait proposé de le ramener. Il avait du un peu forcer, mais avait réussi à refuser... Après tout il fallait bien qu'il s'habitue à se déplacer seul, même dans les lieux qu'il ne connaissait pas ou peu, sinon... Il n'allait jamais sans sortir à l'avenir.

Il faisait déjà nuit. Il le sentait à la fraîcheur de l'air sur sa peau, au calme caractéristique ambiant, aux petits bruits d'insectes nocturnes qui malgré le milieu urbain continuaient à survivre vaillamment... Sa canne sur la surface du trottoir résonnait agréablement, le rassurant à chaque nouveau "toc", choc subtil contre le ciment coulé. Ephémère à sa gauche suivait, tout près de son épaule, presque jusqu'à la toucher... une belle soirée, pour elle, pour lui. Arrivant au bord du trottoir sur lequel il marchait, sa canne tapa contre le rebord surplombant le caniveau, signe qu'il lui fallait maintenant tourner... où ça seulement. Un doute le prit. Abandonnant ses réflexions, ainsi que son état contemplatif et flâneur, il fronça légèrement les sourcils... Inquiet. C'était qu'il n'allait pas bien souvent chez sa grande tante, le chemin lui était donc relativement difficile à retracer... A droite. Il lui fallait aller à droite... quoi que ce fut peut-être au prochain. Non, à droite! Cela ne pouvait être que ça. Il tourna donc, le presque sourire sur ses lèvres disparaissant soudainement tandis que l'angoisse habituelle; peur de se perdre et de ne plus pouvoir rentrer; le prenait violemment à la gorge.

Humant l'air un bon coup histoire de se destresser, il se remit à marcher. La main d'Ephémère vint se glisser contre la sienne, se voulant rassurante, ne tendant qu'à le soutenir, à lui donner confiance. Ses doigts vinrent enrouler ceux de la jeune femme imaginaire, alors qu'il tournait son regard mort vers elle... Si Elle, si belle, si matérielle. Un bref et aimable sourire, puis il se reprit... Profiter du temps présent, avait-il dit... En profiter avec Elle, tant qu'elle était là, et qu'aucune intervention extérieure n'était parvenue à la chasser. Oui sauf que. Quand on devait se concentrer pour ne pas se paumer en pleine ville, lorsqu'on était atteint d'une cécité récente, l'oisiveté, on ne pouvait pas se la permettre... ou bien on la payait. Un minimum concentré sur ce qu'il faisait, donc quelque peu tendu, il arriva au second croisement, comme prévu... Et s'arrêta. Où aller, maintenant? Cela aurait du être évident... Il avait bien noté toutes les étapes du voyage dans son esprit, il lui suffisait de les inverser, puis il serait chez lui... non? Bien si, forcément... Seulement fallait-il qu'il se rappelle de tout, dans l'ordre, et peut-être avait-il un peu trop sur-estimé sa mémoire, qui après tout était chez lui essentiellement... visuelle? Ca ne serait pas de chance... Non. Cela allait aller.

Quelle direction, donc, maintenant... Gauche? Droite? Tout droit? Fallait-il traverser maintenant, ou bien... Ou bien... Il était sûr de s'en souvenir pourtant! Alors pourquoi ne parvenait-il pas à se décider dès l'instant... Tourner, tout droit, traverser... ou pas. Se rendant peu à peu compte qu'il était inutile de compte sur sa mémoire pour se diriger, il commença à prendre peur, se redressa, puis serra les dents, contrarié... Et mince. Comment devait-il faire, dans ce cas là? Ephémère serra un peu plus fort sa main, il répondit à son appel, avant de poser sa seconde paume contre le mur, à côté de lui, puis de caresser en silence son grain rugueux, comme si il avait esperé que son contact lui rappelle ce qu'il avait oublié... Rageant. C'était rageant. Ce n'était pas la première fois que ce genre de choses lui arrivait, mais à chaque fois, il se plaisait à penser que ce pourrait être la dernière... Perdu. S'était-il encore perdu? Etait-il vraiment à ce point incapable? Et Ephémère qui attendait, bien inapte - la pauvre - à l'assister... Un souffle exasperé passa entre ses dents, puis il baissa un peu la tête; ferma les yeux, bien décidé à réfléchir un moment avant d'en venir à demander de l'aide... Vraiment. Adresser la parole à quiconque d'autre lui répugnait... Surtout que vu le quartier, vu l'heure, il avait de grandes chances pour tomber sur un mort-vivant, ce qu'il préférait éviter. Peut-être qu'en se concentrant, le chemin à suivre lui reviendrait? En attendant il espérait que personne ne viendrait l'aborder. Masquant au possible sa canne en la ramenant contre lui, immobile et perplexe, prenant un air réfléchi, il se mit à défricher activement les pans de sa pensée, à la recherche de l'information perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Déjà égaré?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Yuki, garçon des neiges.
» Dessins égarés ~ Lun ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H&V&M :: Le District :: Rues-
Sauter vers: