H&V&M

Jeux de rôle tiré de l'univers d'Anita Blake, tueuse de vampires.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiona Oriez (fairie)

Aller en bas 
AuteurMessage
Fiona Oriez
Fairie, proprio du "Lady Luck"
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 8:33

Nom : Oriez

Prénom : Fiona

Race : Fairie (Adh Sidhe)

Age : 27 ans

Métier : Propriétaire du Lady Luck, un charmant casino non loin du District

Taille : 1m 79

Poids : 63 kilos


Description mentale : Fiona est ce que l'on appelle communément une garce. Le genre dominatrice, qui tire les ficelles, et qui serre les dents dès que tout ne se passe pas comme elle le voudrait. Et égoïste avec ça ! C'est bien simple, elle ne jure que par trois mots : sexe, argent, pouvoir. Tout d'abord, c'est une prédatrice, qui sait comment chasser les individus de sexe masculin, les ranger de son côté, et enfin, en faire son affaire. Elle use de toutes les qualités dont Mère Nature l'a dotée pour se retrouver avec le plus de "mâles" dans son filet. Bien sûr, on pourrait penser qu’il s’agit là une simple nymphomane, mais croire que le désir sexuel est chez elle une obsession ou une faiblesse serait une grave erreur. Elle use du penchant des autres envers sa personne pour arriver à ses fins, et non l'inverse. Et puis, elle sait très bien "trier" parmi ceux qui valent le coup, et ceux qu'il vaut mieux jeter, comme on jetterait un repas périmé, ou de mauvaise qualité. Malgré certaines fausses croyances, notre fée présente plus de points communs avec les succubes qu’avec les péripatéticiennes...
Elle a aussi un goût prononcé pour l'argent, les billets verts, les pièces d'or, tous ces trésors dont la valeur est uniquement financière. Fiona part sur l'idée que dans tous les pays, et dans tous les domaines, l'argent est roi ! Et elle se débrouille bien pour se faire de grosses rentrées d'argent. Et la plupart du temps, quand elle dépense de l'argent, ou c'est pour en gagner davantage par la suite. Elle ne donne jamais, ô grand jamais par charité ! Elle ne voit aucun intérêt à offrir quelque chose pour les beaux yeux de l'autre... à moins que ce ne soit elle, l'autre. Recevoir bien plus que l'on ne donne, voilà son sens des affaires. Et quitte à devoir user des pires stratagèmes et des méthodes les plus malhonnêtes qu'il soit, autant que ça puisse l'aider à se remplir les poches. Mais surtout, évitez de jouer contre elle : cette charmante dame ne se gênerait pas le moins du monde pour tricher. Ce n'est pour rien qu'elle ait ouvert un casino plutôt qu'un magasin de chaussures...
Et puis, elle aime aussi le pouvoir. Dominer est un tel délice pour elle... elle aime qu'on la respecte. Et comme elle est capable de mener les autres par le bout du nez, elle en profite bien. Véritable mégalomane, elle s’arrange toujours pour réussir les coups les plus osés qu’elle puisse imaginer, afin de toujours avoir plus d‘influence, quelque soit la nature de cette influence. Elle n’hésite pas à utiliser les autres comme des pions sur un échiquier, afin d’arriver à ses fins. Et elle est prête à tout pour se débarrasser de ses ennemis, sans risquer d’avoir des ennuis. Et même si elle peut faire preuve d’un semblant de compassion envers certaines personnes, elle n’en reste pas moins dépourvue de moralité dont les véritables objectifs demeurent assez flous.
Mais une chose est sûre, notre Fiona estime que la race humaine n'est qu'une armée de jouets qui ne demandent qu'à être dominés. Dominés par le désir, et attirés par le plaisir, ils refusent de voir la vérité en face et en arrivent à se mentir à eux-mêmes. S‘ils ont oublié l‘existence de la véritable féerie, elle serait prête à tout pour qu'ils n'oublient jamais l'existence de son espèce. Elle n'a pas d'opinion véritablement fondée vis-à-vis des vampires. Elle ne les déteste pas particulièrement mais ne les tient pas en haute estime pour autant. Ils leur inspirent une certaine crainte, consciente que ces êtres ont "pactisé" avec la Mort -volontairement ou non...- pour obtenir leurs corps immortels. Et s’ils sont bien moins nombreux que les humains, ils n’en demeurent pas moins plus puissants.
En revanche, elle méprise réellement les métamorphes, les considérant comme de vulgaires créatures qui sont retombés au même niveau que celui des animaux. Elle éprouve essentiellement du dégoût et de la pitié envers eux, comprenant parfaitement pourquoi la discrimination à leur égard est aussi forte. Malgré tout, même si elle sait pertinemment que son interlocuteur est un métamorphe, elle ne cherchera pas à l'humilier en public. Du moins, pas forcément. Quant aux membres de la cours Seelie... elle trouve que ce ne sont que des individus trop coincés pour admettre que leurs méthodes ne sont pas les bonnes. Elle prévoit d'ailleurs de les "débloquer" à sa manière, un jour ou l'autre...
Ah ! Pour terminer, il est nécessaire de préciser que notre chère Fiona a une sainte horreur des insectes, des gastéropodes, des arachnides, et de toutes ces ignobles bestioles du même genre. Aussi, quand elle en croise un, elle n’hésite pas une seconde avant d’essayer de l’écraser. Comme elle écrase tous ceux qui la gênent... aaah, vraiment, quelle vilaine fille !


Description physique : Tout le monde sait que nos amies les fées ont souvent le mérite d'être plus séduisantes que le commun des mortels. Fiona ne fait pas exception à la règle, bien au contraire. Sa silhouette pourrait très bien ne pas laisser le plus chaste des hommes indifférent, ce qui, en vue de son état d‘esprit, lui convient très bien. Elle a une peau légèrement hâlée, aussi bien dépourvue de rides que de vilaines cicatrices. Deux magnifiques jambes surmontées par de belles cuisses, et des hanches bien proportionnées. Des bras fins conduisant à de jolies mains aux doigts délicats. La fesse ferme, et peu de ventre. Mais néanmoins suffisamment pour ne pas se retrouver la peau sur les os. Et pour ce qui est du tour de poitrine... ça oui, elle est gâtée ! Peut-être un peu trop d'ailleurs. Mais ce n'en est pas effrayant pour autant, l’ampleur de sa gorge demeurant en parfaite harmonie avec le reste de son corps. Et comme il paraît que les hommes préfèrent les femmes avec des gros seins, on peut compter cet élément comme un autre avantage. D'autant que c'est naturel chez elle.
Puis vient le visage, doté de traits fins et doux, que l‘on ne se lasserait pas de contempler. Un joli nez, des oreilles discrètes, et de fines lèvres qui ne demandent qu‘à être embrassées. Lèvres qui sont généralement d‘un joli violet, grâce aux merveilles du maquillage. De même que les ongles. Et étrangement, ses yeux charmeurs ont également hérité de la couleur de l'améthyste. Demandez-lui d'où vient cette couleur peu naturelle, elle vous répondra qu'elle porte des lentilles. Libre à vous de la croire ou non. Après, il y a sa chevelure. Blonde avec divers reflets dorés, remarquables plus facilement le jour que le soir. L’étonnante souplesse de ses cheveux montre que Fiona en prend bien soin, tout comme le reste de son corps. Ils sont suffisamment longs pour atteindre le niveau des fesses quand elle se tient debout. Elle peut se coiffer de toutes les manières imaginables qu‘il soit, mais généralement, elle préfère laisser ses cheveux détachés.
Aussi, on remarque facilement à chacune de ses oreilles une boucle d'oreille en or, où est accroché un bijou en améthyste de la forme d'une larme très fine, d'une demi-dizaine de centimètres de long. Et même si elle ne possède aucune aile, on peut tout de même remarquer un papillon noir, tatoué sur le haut de son dos, dans un style tribal. Bref, avec un corps comme le sien, vous vous doutez bien que Fiona ne se gêne pas le moins du monde pour s'habiller de façon "sexy"... pour ne pas dire provocatrice. Tantôt elle s'habille trop court, tantôt elle s'habille trop près du corps, tantôt elle en montre un peu trop. Mais vous pouvez être sûr qu'en vue de son tour de poitrine, un charmant décolleté peut rapidement devenir un atout non négligeable. Et à défaut de décolleté, niveau lingerie, elle aime bien porter de quoi donner une petite touche "coquine" à l'ensemble : gants, collants, porte-jarretelles, et caetera. On peut également noter que la plupart de ses vêtements mettent en valeur ses deux principales couleurs : l'or et le violet. Mais quoiqu’il en soit, dans l’ensemble, pour peu que l’on soit attiré par la beauté féminine, il est réellement difficile de se concentrer en sa compagnie.


Pouvoirs : Fiona est devenue une experte de ce qu'elle appelle les Glamours. Elle use et abuse de ce don pour arriver facilement à ses fins. Etant en plus une Sidhe, elle maîtrise plutôt bien ce pouvoir. Néanmoins, cela ne l'empêche pas de se montrer plus prudente envers les personnes qui ont des capacités psychiques plus élevées que la moyenne, tels que les clairvoyants ou les vampires. C'est surtout en entrant dans son casino que l'on se rend compte -inconsciemment bien sûr !- de l'efficacité des Glamours. En revanche, elle ne fait pas parti des quelques fairies capables de "déchiffrer" les gens psychiquement parlant. Et elle ne semble pas posséder d’autres pouvoirs particuliers.

Armement : Le charme et les belles paroles sont des armes bien redoutables. Et Fiona n'aime pas se salir les mains, préférant que d'autres le fassent à sa place. Toutefois, quand cela s'avère nécessaire, elle peut se servir d'une dague pour se défendre lors d‘un combat rapproché. Cette arme de trente-six centimètres de long est composée d’une lame en argent, d’une poignée en améthyste, d’une garde et d’un pommeau (représentant un trèfle à trois feuilles) en or. Un F doré est gravé sur la lame, dans un style celtique, à deux centimètres de la garde. Le fourreau est accroché à une petite ceinture, elle-même généralement attachée à la cuisse gauche de la dame. A titre d’information, notre Fiona a payé très cher un professionnel pour qu’il lui fabrique ce petit bijou.

Possessions : Si l'on fait l'inventaire...
- Un permis de conduire
- Divers papiers d'identités
- Divers actes de propriétés
- Le casino Lady Luck et tout ce qu'il recèle
- Une moto Harley-Davidson (une VRSCA V-Rod(r)) couleur "black pearl"
- Un ordinateur avec accès à Internet
- Un sac à main rouge carmin
- Un téléphone portable
- Un briquet
- Un paquet de cigarettes
- Une petite bouteille de cognac
- Un jeu de cartes truqué
- Des dés pipés
- Une pièce à double face
- Un trousseau de maquillage assez complet
- Diverses clés attachés à un porte-clé en forme de papillon doré
- Diverses tenues vestimentaires
- Une incroyable quantité de billets verts

Autres : Elle connaît le kamasutra par coeur et... non non, rien d'autre à signaler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Oriez
Fairie, proprio du "Lady Luck"
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 8:48

Background (début) : Les fées... également appelée Homo Arcanus, ou plus simplement fairie, une fée est une créature mystique vivant entre la réalité et la fantaisie. Physiquement humaine, même si les clichés lui auraient accordé des ailes de papillon, une fairie peut très bien se faire passer pour une personne tout à fait normale. Plus que les métamorphes ou les vampires. Ce qui la différencie des êtres humains, c'est surtout son charme, et ses pouvoirs...
Les fairies sont divisées en deux pôles opposés bien distincts. L'un lumineux, et l'autre plus sombre. D'une part, nous avons les Seelie, représentants de l'ordre et gardiens des traditions. Très conservateurs, ils se considèrent comme les serviteurs du monde, chevaliers de justice et protecteurs de la veuve et de l'orphelin. Par ailleurs, on retrouve dans leur code des dictons tels que "la mort avant le déshonneur" ou "l'amour conquiert tout" qui en disent long sur leur mentalité. Mais d'autre part, il y a les Unseelie. Et eux, ce ne sont pas des enfants de coeur. Symboles du chaos et du désordre, les Unseelies considèrent le changement comme étant la seule véritable force constante dans le monde. Ce n'est pas pour rien que les époques évoluent et se différencient. Ils trouvent que les Seelie ont tort de vouloir préserver les choses telles qu'elles sont. Et vis-à-vis des humains, ils n'hésitent pas à se montrer cruels, les kidnappant parfois pour en faire des serviteurs ou des compagnons sexuels. Plus que tout, ils prônent la passion, qui est selon eux l'essence même de la "féerie"...

Tout le monde ne connaît pas forcément le conflit qui existe entre ces deux cours. Mais certaines personnes ne connaissent que trop bien l'existence des fairies. Fiona Oriez par exemple, une jeune femme d'origine Irlandaise que le destin a conduit à St-Louis. Elle connaît toutes ces histoires depuis qu'elle est toute petite. Ce n'est pas bien étonnant en fait, puisqu'elle en est une, de fairie. Et pas n'importe laquelle : une Sidhe ! C'est là le nom que l'on donne à ces créatures quand elles sont de la Haute Noblesse. Aussi, notre petite Fiona a pu vivre comme une véritable princesse. De l'argent à dépenser, des serviteurs à commander, et un somptueux manoir où elle a vécu les premières années de sa vie. On peut encore trouver ce manoir à Galway, sur la côté ouest du pays d'Irlande. Fiona, née en 1979, n'a jamais manqué de rien. A part peut-être d'un père. Elle fut élevée simplement par sa mère, une femme amère, cynique, et féministe. Elle venait de la cour Unseelie, et considérait que l'humanité avait bien besoin d'un coup de fouet. Aussi, Fiona devint à son tour une Sidhe de la cours Unseelie. Ou Adh Sidhe, si vous préférez.
Son éducation s'est alors faite en fonction. Ce n'est donc pas étonnant si Fiona est devenue une méchante fille, maintenant. Elle a très vite appris les notions morales, et a grandi rapidement par rapport à d'autres enfants. Du moins, sur le plan mental. Elle avait vite compris que dans la vie, il fallait avoir le soutien du plus de personnes possibles. Quitte à devoir payer de sa poche ou de sa personne pour ça. Ainsi, à l'école qu'elle fréquentait, elle n'eut aucun mal à se faire des amis. Et eut encore moins de mal à obtenir tout ce qu'elle voulait : des bonbons de l'un, la protection de l'autre, un peu de monnaie du dernier... ce n'était pas bien difficile pour elle. Un véritable jeu d'enfants, au sens propre du terme. Car à cet âge-là, dès que les garçons voyaient un sous-vêtement féminin, ils étaient littéralement propulsés au paradis. Ca les faisait vibrer. Et ça aussi, la petite Fiona, elle l'avait vite compris. Alors, elle portait toujours des jupes courtes. Comme ça, il suffisait d'un simple coup de vent pour qu'ils soient tous hypnotisés... c'est qu'ils étaient prêts à payer cher pour avoir un simple baiser de sa part. Et comme Fiona eut la chance d'être une jolie petite fille, ce n’était guère étonnant qu'elle en profitait, n'est-ce pas ?

Ainsi, pendant tout ce temps-là, tout lui réussissait. Elle était belle comme un coeur, avait ses camarades à ses pieds, et d'excellentes notes à l'école... pourtant, elle étudiait rarement. Ou plutôt non, elle n'étudiait jamais. Mais elle pouvait toujours compter sur la complicité d'un camarade pour l'aider à comprendre un cours, ou à tricher pendant les contrôles. Dès qu'un garçon un tantinet intelligent s'asseyait à côté d'elle, il n'hésitait pas à lui souffler des réponses. Et de toutes manières, même si sa notation ne lui suffisait pas, elle pouvait toujours essayer à corrompre ses enseignants, d'une manière ou d'une autre. Et la plupart du temps, elle y arrivait, en mettant le doigt là où il fallait. Ah ça ! Elle les menait vraiment à la baguette.
Outre la réussite et l'argent, Fiona ne mit pas bien longtemps à éprouver une passion pour le corps humain. Ainsi, elle perdit sa virginité à l'âge de quatorze ans. A la suite de cette expérience, elle changea plus souvent de partenaire que de chemise, et alla même jusqu'à s'en réserver plusieurs en même temps ! Alors, les autres pensaient que c'était une fille facile. Forcément. Mais elle, elle pensait que c'était plutôt les garçons qui l'étaient, faciles...
En plus, sa poitrine a commencé à pousser très tôt, et très vite. Ca lui accordait un certain bonus en matière de séduction, et de ce fait, de manipulation. Les garçons traînaient surtout autour d'elle et n'hésitaient pas à lui obéir afin de satisfaire ses moindres désirs. Sans doute espéraient-ils avoir une récompense alléchante, au final... bon, il est vrai que la plupart d’entre eux étaient plus préoccupés par les formes de la jeune fille que parce qu’elle pouvait penser. Pas tous, heureusement. Mais tout de même, elle savait comment remettre à leur place, d’une manière tout à fait élégante d‘ailleurs, ceux qui espéraient "se la faire" uniquement pour vanter ses exploits auprès de ses camarades...

Finalement, à ses 16 ans, elle finit par passer le Leaving Certificat, l'équivalent du Baccalauréat français. Bien qu‘elle n‘ait quasiment pas révisé durant la période qui précédait ses examens, elle obtint tout de même d‘excellentes notes assez facilement, ayant réussi à soudoyer brillamment le jury. Quelques mois plus tard, elle ne mit aucun mal à obtenir son permis de conduire d’une manière assez similaire : séduction et corruption sont deux mots qui devraient rimer avec réussite, selon elle. Malgré tout ce qu’elle avait pu dépenser pour obtenir ce qu’elle voulait, elle avait encore énormément d’argent. Ce qu’elle avait gagné par des méthodes bien peu honnêtes au cours de ces dernières années venait d’ajouter aux biens familiaux. Elle voulut profiter de son trésor pour financer ses études supérieures, principalement axées sur des domaines économiques. Car même si elle était de nature peu travailleuse, elle espérait tout de même obtenir une place avantageuse au sein de la société.
Malgré la fortune qu’elle devait posséder, elle travailla en tant que serveuse dans un restaurant fort bien fréquenté, histoire d’obtenir de quoi remplir davantage sa tirelire. S’occupant principalement des clients masculins, par intérêt personnel plus qu’autre chose, elle espérait obtenir un pourboire afin d‘arrondir sa paye sans avoir à demander une augmentation à son employeur. Et elle y arrivait facilement ! Elle s’arrangeait toujours pour les "motiver" d’une manière comme d’une autre, sans que ce soit indiscret. Et au bout de quelques mois, ce fut plutôt les clients qui payaient la jeune fille que son patron. Ce dernier, d’ailleurs, finit tout de même par la surprendre en train de conclure avec un bel homme. Dans la cuisine. Durant les horaires de travail. Découvrant peu après le stratagème de Fiona, il n’attendra pas bien longtemps avant de la mettre à la porte.

En réalité, ce même incident s’est reproduit par la suite, quelques années plus tard. A 21 ans, elle avait réussi à obtenir un emploi dans l'éducation. Elle était alors professeur d'anglais et avait à sa charge une classe de dernière année du senior cycle, autrement dit, l'équivalent d'une classe de terminale en France. Un heureux hasard fit que la classe en question était uniquement composée de garçons. Et pour la majorité d’entre eux, c’était des élèves bien peu travailleurs. Pour ne pas dire "cancres" dans certains cas. Selon certaines rumeurs, on avait confié la pire classe à Fiona pour voir de quoi elle était capable. Et contre toute attente, notre fée avait réussi à les motiver à tel point que tous eurent des notes honorables ! Et sans tricher ! On félicita longtemps notre jeune fée, en se demandant bien quelles pouvaient être les méthodes qu'elle employait pour arriver à un tel résultat !
On finit par découvrir quelles étaient les méthodes en question, en Avril. Et Fiona fut renvoyée du jour au lendemain. En effet, elle offrait parfois diverses récompenses à ses élèves, en fonction des résultats qu'ils recevaient : argent, soirées festives, magazines interdits aux mineurs... et leur avait promis de passer une dernière soirée en sa compagnie, dont l'ardeur serait proportionnel à l'ampleur de leur réussite aux examens ! Bref, on jugea ses méthodes complètement immorales, scandaleuses, insultantes vis-à-vis de l‘image de la femme, et caetera, et caetera. Aussi, après que Fiona eut été renvoyée, ses élèves eurent une vieille taupe acariâtre en guise de remplaçante. Ils furent tellement démoralisés qu'aucun n'eut le Leaving Certificat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Oriez
Fairie, proprio du "Lady Luck"
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 8:48

Background (suite et fin) : Dans tous les cas, ces petites expériences professionnelles montrèrent à notre Fiona que sa conception du monde n'était pas du tout la même que celle du commun des mortels. Ce n'est pas tant le fait d'avoir été renvoyée qui la gêna, d'autant que l'éducation ne la plaisait pas tellement finalement. Ce n’était pas très bien payé et ça en devenait vite lassant, à la longue. C'est plutôt qu'on ne s'est pas gêné pour cracher sur ses méthodes sous prétexte, qu'elles étaient peu saintes. Exactement comme quand elle était serveuse. Qu'importe ! Ce n'est pas la manière qui importe, mais le résultat. C’est sur cette idée que Fiona a décidé de s’axer, devenant on ne peux plus malhonnête. Puisqu’elle ne pouvait pas gagner de l’argent ainsi sur le dos des autres, elle travaillerait pour son propre compte. En plus, elle avait également suivi une formation en informatique, pendant deux ans. Elle avait commencé à ses dix-huit ans et elle avait pu apprendre la programmation, le hacking et le piratage. Elle était aussi bien capable de trafiquer des photographies que de programmer des petits jeux sous divers supports. Et à l’aube du troisième millénaire, c’était bien utile, mine de rien.
Aussi, quand elle avait du temps libre, elle programmait parfois certains mini-jeux en animation flash, dont l’accès était spécialement réservée aux adultes. Une fois qu’elle avait créé un nouveau jeu, elle en faisait une petite démonstration qu’elle présentait à plusieurs sites et, si le webmaster était intéressé, elle vendait la version complète à bon prix. Bien sûr, un seul jeu ne lui rapportait pas grand chose, loin de là. Mais en vue du nombre de sites pour adultes qu’on pouvait trouver sur le net, elle avait tôt fait de se remplir les poches. Elle s’était même inscrite sur un site internet, Newgrounds, spécialement pour présenter les jeux qu’elle avait pu faire et quelques clips en tout genre. Son pseudonyme était |-Lilith-| ... allez savoir pourquoi.
Mais cela ne s’arrêtait pas là ! Sous d’autres forums et d’autres sites, changeant aussi souvent de réseau que de pseudonyme, elle était l’auteur de nombreux canulars, comme ceux qui racontent qu’MSN va devenir payer parce que ci et parce que là. Elle a envoyé de nombreuses chaînes d’e-mails et a lancé des tas de rumeurs, toutes aussi fausses les unes que les autres. Au début, elle faisait ça simplement pour s’amuser, même si ça ne lui rapportait rien. Cela l’amusait toujours autant de voir à quel point les gens étaient crédules. Par la suite, elle est allée beaucoup plus loin, se servant de ses capacités pour gagner davantage d’argent. Elle piratait des logiciels qui coûtaient une fortune pour pouvoir les revendre à un dixième de leur prix initial. Ou elle vendait des copies de CDs musicaux par le biais de sites comme Alapage ou Amazon. Internet offrait deux avantages à notre Fiona : non seulement elle était protégée par une certaine anonymat, mais en plus elle pouvait abuser de millions de personnes, et pas seulement d’une simple poignée de temps en temps ! Et elle pouvait organiser des coups montés grâce aux multimédias. Pas seulement l’internet, mais aussi le téléphone, la télévision. Même la plus insignifiante des lettres manuscrites pouvait lui apporter de l’argent, quand elle l’utilisait à bon escient.

Par exemple, selon une certaine anecdote, Fiona passa quelques temps en Ecosse. Elle aurait pris des photos du Loch Ness la nuit afin de les trafiquer. On pouvait alors voir une masse rentrer ou sortir du lac, sous la lueur de la lune. C’était assez bien réussi en fait. Fiona fit plusieurs versions de ces photos pour ensuite les vendre à des journalistes traitant plus ou moins de faux mystères ou de vieilles légendes, comme c’est le cas pour le monstre du Loch Ness. Elle leur communiqua par téléphone, par courrier, par fax ou par internet. Après s’être présentée sous un faux nom (qu’elle changea à chaque nouvel appel, par précaution) et se faisant même passer pour un homme deux fois sur trois, elle leur parla des photographies qu’elle aurait prises selon des tas et des tas de versions différentes : elle était en voyage avec son petit ami, ou elle habitait près du Loch Ness depuis peu de temps, ou elle avait pris ces photos en croyant qu’il s’agissait du bateau d’un compagnon de route. Elle put vendre les photographies à un bon prix, et indiqua à tous les clients que le monstre s’était manifesté une nuit de pleine lune après qu’un hurlement divin eut déchiré le silence. La plupart des dits clients se sont immédiatement rendus sur place lors de la prochaine pleine lune. Et là, surprise, un hurlement se fit entendre ! Tous étaient à l’affût, chacun dans leur coin, et ils virent une gigantesque masse sortir du lac avant de s’y replonger. Les journalistes se sont tous empressés de filmer ou de photographier cet événement afin de l’immortaliser, chacun pensant qu’il serait le premier à avoir la preuve que le monstre du Loch Ness existe !
Mais aucun d’eux ne s’attendait à ce que des dizaines de magazines concurrents publieraient également des photos du monstre ! De nombreux lecteurs ont pensé que cette coïncidence pourrait montrer qu’il ne s’agissait pas d’un simple canular, et ils ont profité des vacances pour espérer voir le phénomène d’eux-mêmes à la prochaine pleine lune. Malheureusement pour eux, ils n’eurent pas cette chance. Pendant ce temps-là, les rédacteurs des magazines concernés par l’affaire n’ont cessé de s’insulter pendant des mois, chacun accusant l’autre de lui avoir volé les photos.
Finalement, ce fut un célèbre paparazzi irlandais qui fit éclater la vérité : le hurlement avait été géré par des haut-parleurs, et ce qui faisait office de masse gigantesque submergé dans l’eau, était en réalité une maquette géante représentant un dragon de mer. Et pour prouver que toute cette histoire n’était qu’une mise en scène, il fit publier, en plus de son article, des clichés montrant les journalistes photographier et filmer la dite maquette sortir du lac. Peu après, un véritable scandale éclata ! Et les victimes de cette mascarade, accusés d’avoir préparé cette mise en scène afin d’augmenter les chiffres de ventes de leurs magazines, pensaient (et doivent toujours penser) que le photographe était le véritable coupable. Mais vous devez sûrement vous demander ce que cette histoire a en rapport avec Fiona ? Hé bien, c’est cette dernière qui a vendu les clichés compromettants au paparazzi, à un prix exorbitant... ça montre jusqu’où cette femme est capable d’aller pour obtenir de l’argent.

Ce qui a amené notre jolie fée à St-Louis, c’est surtout la décision qui avait été prise à la suite de l’affaire Advison-Clark. Légaliser le vampirisme aux Etats-Unis, quelle drôle d’idée ! Les Unseelies n’avaient même pas le droit d’aménager en Amérique, ce qui fit d’abord râler Fiona, se demandant comment les Américains pouvaient préférer les mots-vivants aux derniers remparts de la féerie. Finalement, elle pensa que cette initiative pourrait présenter un certain avantage pour elle, puisque les vampires seraient suffisamment nombreux pour ne pas avoir à se cacher. Elle pourrait utiliser ses pouvoirs comme elle l’entend, et peut-être même s’arranger pour avoir certains vampires de son côté. C’est que c’est bien utile d’avoir des immortels aux capacités sur-humaines en guise d’alliés ! A la suite de certaines recherches, elle obtint certaines informations utiles sur St-Louis et le maître de cette ville, lui-même vampire. La ville était un véritable nid de vampires et de métamorphes, comprenant en plus les sièges de certains cultes et autres sectes prônant le vampirisme ou l’extermination des descendants de Nosferatu. Une chose était sûre, cette ville attirerait forcément le premier fanatique venu, quelque soit ses opinions. L’endroit parfait pour obtenir ce qu’elle souhaite.
Elle décida alors de s’y rendre pour s’y installer, tout en se faisant passer pour humaine, bien entendu. Afin d’assurer sa couverture, bien qu’elle pensait rester inaperçue au début, elle décida plutôt d’ouvrir un casino grâce à tout l’argent qu’elle devait posséder. Ce serait un excellent moyen, selon elle, pour avoir une certaine influence tout en gagnant énormément d’argent. Elle baptisa ce bâtiment le Lady Luck, comme pour se définir comme étant la personnification de la chance. Ce qui n’est pas tout à fait faux. Tout du moins, si la tricherie joue réellement sur le hasard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalÿce
Admin
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 29
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 8:50

Perfect! Personnage très...interessant XD!
Bon jeu^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpgvampire.actifforum.com
Fiona Oriez
Fairie, proprio du "Lady Luck"
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 8:55

Huhuhu, merciii. ^__^

Et les clameurs des uns se mêlèrent aux cris d'horreur des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Fleur
Humain, Sorcier
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 10:46

*pleure*

Je ne veux pas qu'elle m'approche...

Et une fleur partit alors se cacher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fee-lation.cowblog.fr
Fiona Oriez
Fairie, proprio du "Lady Luck"
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   Sam 11 Nov - 15:37

Allons allons, je saurai t'enseigner les bonnes choses de la vie en temps voulu ! Je veux bien te laisser filer pour le moment, mais je te réserve pour le dessert, mon mignon ! ^.^

*fait une liste de toutes les éventuelles futures victimes tout en se préparant à entrer en scène*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiona Oriez (fairie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiona Oriez (fairie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faun
» Fiona S. Marshall
» Fiona Ornelle [Terminé]
» ? vis ta vie en gif
» Fiona ? You're the home my heart searched for so long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H&V&M :: Création de personnages :: Repertoire-
Sauter vers: